THE STAR ET MOI
CHAPITRE 6 : A la croisée des chemins

2000 Guinées (2 mai 2009)

Sea The Stars ayant de la température le 17 mars, M. Oxx avait annoncé à ma mère il y avait une semaine que probablement il n’allait pas courir dans les 2000 Guinées.

Sea The Stars avait de la température le 17 mars

 

Je retournai à Hong Kong la veille des 2000 Guinées. Ma mère me disait de rester à l’aéroport et de prendre le vol pour Londres. Pourtant, d’une part j’étais simplement trop fatigué ; de l’autre j’avais très peur de voir mon cheval en chair et en os, courir sous mes propres couleurs. Sea The Stars est le fils de notre bien-aimée Urban Sea. Elle avait porté les couleurs de mon père David, tandis que Sea The Stars allait porter mes couleurs, et je n'étais plus ce petit garçon innocent portant des lunettes. La vie avait évolué.

 

J’avais peur de voir mon Sea The Stars en chair et en os
 
Sea The Stars allait porter mes couleurs

 

Au lieu de cela, j'ai regardé la course à la maison à la télévision. Ma mère m’avait demandé de parier 1.000 £ sur mon cheval gagnant, ainsi que 2.000 £ sur Sea The Stars et Delegator jumelés. Je ne suis pas joueur de nature, je trouvais la somme trop grande et n’avais que 100 £ à parier sur Sea The Stars, qui était donné à 10 contre 1.

 

 

Je pariai 100 £ sur Sea The Stars donné à 10 contre 1

 

Etant à la maison, je portais le T-shirt « On n’a jamais trop de guitares » avec plein de photos de guitares, offert par ma mère, la raison en étant que j’aime et que je collectionne les guitares. Depuis lors, il allait devenir la partie porte-bonheur de ma tenue de course.

Mon célèbre T shirt

 

Aussi, j’allais parler à ma mère au téléphone et j'aurais l’oreillette de mon iPhone dans l’oreille pour lui parler. C'est pourquoi on me voit à chaque course avec mon casque.

 

Christophe et les oreillettes de son iPhone dans toutes les courses

 

Après le triomphe de Sea The Stars dans les 2000 Guinées, nous avons été si heureux à la maison que tout le monde sautait de joie. Avoir remporté un grand classique anglais était tout simplement au-delà de nos rêves les plus fous.

 

Gagner les 2000 Guinées était simplement au-delà de nos rêves les plus fous

 

Les émotions de ma mère étaient beaucoup plus complexes. Elle pensait à Urban Sea et comment son fils s’était maintenant affirmé comme un miler de Groupe 1. Elle pleurait, ses larmes mélangées de grande joie et de profonde tristesse. Pour elle, c'était une question d’héritage de sa jument, et de cet accouplement inspiré d’Urban Sea et de Cape Cross qui avait confondu désormais ses nombreux critiques.

 

Adieu, ma jument magique
 
La profonde tristesse de ma mère

 

Notre bien-aimée jument Urban Sea était morte le 2 mars, après avoir pouliné son dernier fils - Born To Sea. Elle s’était levée et mise à lécher son fils pour le nettoyer. Le poulain était bien, mais elle ne l’était pas. Quelques minutes plus tard, sa vie extraordinaire se terminait à l'âge de 20 ans.

 

Le deuil de Christophe devant la tombe d’Urban Sea au Haras National Irlandais

 

Tout avait commencé avec cette petite pouliche à Paris, dans le Kentucky , ce n’est pas Paris la capitale de la France et l'éventail des coïncidences internationales qui l'ont amenée dans une famille qui l'a prise à cœur.

 

Kentucky, pays des chevaux aux Etats-Unis
 
Petite pouliche du Kentucky

 

Le miracle d’Urban Sea ne tient pas au mérite du professionnalisme mais à l’amour, à la foi, à l’amitié entre deux familles de passés et de cultures différents.

 

 

Famille traditionnelle chinoise
 
Famille traditionnelle européenne

 

Oui, ils ont partagé le même amour et la même passion pour cette pouliche légère et loin d'être belle.

 

Les deux familles ont partagé le même amour

 

Urban Sea risquait d'être envoyée courir en province en France à l'âge de deux ans, ou bien vendue à la vente Goffs en 1992 à trois ans. Elle aurait pu être vendue aux Etats-Unis pour poursuivre sa carrière de course en 1993 à quatre ans. Elle aurait dû être vendue à des éleveurs professionnels puisque que ma mère ne savait rien de l'élevage des pur-sang. Elle avait été vendue par mon père et rachetée par ma mère.

 

Urban Sea risquait d’être envoyée dans le pays du vin, Bordeaux,à l’âge de deux ans
Urban Sea risquait d’être vendue à la vente Goffs de l’Arc 1992 à l’âge de trois ans

 

Urban Sea risquait d’être vendue pour courir aux Etats-Unis
à l’âge de quatre ans
 
Urban Sea était accueillie à la maison par ma mère

 

Urban Sea avait temporairement perdu contact avec nous lors de son premier envoi en Irlande, pays inconnu de ma famille.

 

Irlande, pays inconnu de ma famille

 

Si ma mère n'avait pas lutté contre vents et marées avec son Urban Sea, Sadler's Wells n'aurait pas engendré son successeur en Galileo, et l’Irlande n'aurait pas sa dernière icône hippique - Sea The Stars.

 

Sea The Stars, héros national irlandais
Sea The Stars, dernière icône hippique irlandaise

 

Galileo, successeur de Sadler'sWells, étalon champion

 

Cette victoire signifiait tout pour ma mère et représentait l'héritage d’Urban Sea. Elle avait aidé à briser la barrière culturelle entre différentes nations et origines academiques.

 

Enfants du monde
 
Barrière culturelle

 

Elle avait rendu possible une communication entre les deux mondes : l’un, celui d’un agriculteur, et l’autre, celui d’une intellectuelle à formation scientifique, produisant la vision à travers la compréhension mutuelle.

 

 

Agriculteur
 
Savant

 

Ma mère est une personne très innovatrice qui peut rendre possibles des improbabilités. Elle veut servir de transition entre hier et aujourd'hui.

 

Hier
 
Aujourd’hui

 

C'est pourquoi j'ai demandé à ma mère d'écrire la première partie de cette histoire extraordinaire, me réservant la suite moi-même. Je veux conduire mes lecteurs dans le monde des chevaux, qui implique aussi l'histoire, les nations et les relations humaines. Parfois l’amour et la passion, vraiment, étonnent et confondent.




 
Responsabilité | -
Follow us on Instagram  Follow us on Twitter